Construction d’une centrale nucléaire en Namibie

Au cœur de la brousse namibienne, Voltranium souhaite exploiter une mine d’uranium à ciel ouvert et bâtir une surpuissante centrale nucléaire de dernière génération.

  • 543% Des financements
  • 814 186 724 € Récoltés
  • 1267 Jours restants
  • -1 Participant
  • -1€ Récolté
  • -1 Jour restant

VOLTRANIUM – Une supernova en Namibie

De l’uranium à foison, des prairies bientôt abandonnées par les buffles et bongos, une main d’œuvre dévouée et bon marché, le puissant fleuve Kunene alentour, nul doute que la Namibie est l’endroit idéal pour que Voltranium installe sa première centrale nucléaire à fusion inertielle à laser. Plus qu’une expérimentation, il s’agit là d’exploiter à plein et sans risques un laser Pétajoule de plusieurs mégatonne de TNT pour vous éclairer, vous chauffer, vous dorloter et apporter le progrès mais aussi la liberté partout, et même dans ces contrées demeurées sauvages. Energinautes, Little Boy a bien grandi et le rêve d’un soleil domestiqué, d’un courant enfin continu est à portée de mains. Ensemble, saisissons-le !

Le futur site Voltranium en Namibie.

Campagne : Nucléaire

Le nucléaire 100% sûr n'existe pas. Le nucléaire 100% recyclable n'existe pas. Malgré les professions de foi d'entreprises et de gouvernants, l'histoire, malheureusement récente, nous a prouvé que le nucléaire est une énergie dangereuse, et coûteuse. Un choix politique imposé aux citoyens.
Un choix politique qui impacte pourtant chacun de nous : risques majeurs subis, coûts des factures qui augmentent à mesure que les installations nucléaires vieillissent, et blocage total du développement des énergies renouvelables.
Car le système électrique des renouvelables et celui du nucléaire sont totalement différents et sont donc incompatibles.

Dire qu’on pourra faire "un peu de tout" : des économies d’énergie, les énergies renouvelables tout en maintenant le nucléaire, c’est mentir aux Français. Un choix clair doit être fait, et un euro ne peut être investi dans deux endroits en même temps.
C'est le discours de vérité, de transparence, que Greenpeace porte sur l'énergie nucléaire. Car les Français ne doivent pas laisser la question nucléaire aux experts. Les citoyens doivent se réapproprier ce débat qui les concerne !

Il est possible dès aujourd’hui d’enclencher une vraie transition énergétique !

Il est temps que les hommes politiques, les industriels ou même les syndicats cessent de défendre une industrie du passé au mépris des emplois de l’avenir ! Il est temps de dépasser l’intérêt de quelques-uns. Il est temps de privilégier le futur de l’ensemble des Français et de notre économie.